Saviez-vous que le Mourvèdre auparavant s’appelait le « Plant de Saint Gilles » ? Ceci était certainement dû au fait que les sols de notre appellation en étaient recouverts, notamment autour de l’abbaye de Saint Gilles où les moines avaient la patience de travailler ce cépage à maturité tardive. Après les ravages du phylloxéra, le mourvèdre n’a pas nécessairement été le premier choix lorsque les vignerons ont replanté le vignoble.

En effet, ce cépage « qui doit voir la mer » pour s’épanouir demande une attention particulière pour exprimer tout son potentiel. J’apprécie vraiment la fraîcheur, la couleur et la structure gracieuse qui le caractérisent. C’est pourquoi j’ai décidé de replanter ce cépage qui a failli disparaître. Mais comment apprivoiser le plant de Saint Gilles dont les rendements sont naturellement capricieux ?

Cordon Simple Mourvèdre 2

Tout d’abord, dans notre appellation des Costières de Nîmes nous avons la chance d’avoir des brises maritimes tempérantes qui assurent une douce arrière-saison propice à une belle maturation des raisins les plus tardifs tels que le Mourvèdre. Ce long cycle de maturation nécessite également d’avoir pour la plante un accès à l’eau suffisant – j’ai donc choisi des parcelles aux sous-sols majoritairement argilo-calcaires en ce sens.

Cordon Simple Mourvèdre

Ensuite, pour la conduite de la vigne j’ai opté pour un cordon simple. La haute densité permet aussi de gérer la vigueur de ce cépage. Cette méthode a l’avantage d’optimiser la surface foliaire. En effet, les feuilles, telles des panneaux solaires, vont capter l’énergie nécessaire tout au long du cycle de la vigne. Pour finir, à la fois pour réguler l’apport en eau et capter le nitrogène de l’air, nous avons planté du Sainfoin dans l’inter-rang (souvenez-vous mon précédent article). Ainsi, rien n’est ajouté pour que ce cépage puisse librement révéler son terroir.

Mourvèdre & Sainfoin

C’est ce que j’ai essayé de traduire avec Lou Coucardié dont le Mourvèdre est majoritaire dans l’assemblage. Ce cépage apporte également une belle fraîcheur, des notes de fruits bleus ainsi que des touches de lavande, thym et romarin dans les cuvées Veilles Vignes et Nostre Païs. Côté table, les vins avec du Mourvèdre sont très souvent un bel accord avec de l’agneau grillé, un carpaccio de bœuf ou encore une belle entrecôte.

Mourvèdre_miammiam