Ces petits bouts de bois rouges qui percent le sol… Vous les voyez? Regardez-les de plus près. Ils semblent être des bâtons sans valeur, mais ce sont des rêves, une parcelle de rêves. Que vont-ils donner? Je ne le sais pas encore, mais je peux vous expliquer comment cela a commencé.

C’est à la sortie de l’hiver que se réalisent les nouvelles plantations. C’est le futur du vignoble que nous construisons, car celui-ci ne donnera le meilleur qu’aux futures générations. Dans une entreprise de famille comme la nôtre, c’est une grande responsabilité…
Une plantation se prévoit deux ans à l’avance, avec le choix et la préparation des terres à planter. Les racines des cultures pérennes précédentes doivent être éliminées, le sol doit être analysé en vue de choisir le bon porte-greffe (sol sec ou humide, présence de calcaire, etc.) et un repos des sols d’au moins 5 ans doit être idéalement observé avant de replanter vigne sur vigne.

Les plants doivent être commandés un an avant la plantation pour que les pépiniéristes réalisent leurs greffages et préparent la combinaison cépage/porte-greffe que nous aurons choisie car la mieux adaptée au terroir et au type de vin que nous souhaitons faire. La densité de plantation qui influera sur la vigueur des plants devra être décidée afin de déterminer le nombre de plants nécessaire.

Puis, lorsque la terre est prête, pas trop sèche, pas trop humide il convient de planter. La technologie nous facilite maintenant le travail et une machine guidée par GPS nous permet une régularité de plantation inégalée.

httpv://www.youtube.com/watch?v=-22E0B_4__A

Un arrosage est nécessaire si la pluie n’est pas au rendez-vous afin de tasser le sol au niveau des racines et d’hydrater les jeunes plants.

Ensuite viendra le palissage : piquets, ancrages, fils de fer qui permettra à la vigne de s’établir et de se former. Les soins de la première année sont fréquents et cruciaux car tel un nouveau-né, ces jeunes plantes ont besoin que l’on s’occupe d’elles. Pinçage, tuteurage, palissage, binage, lutte contre les maladies, etc… sont effectués avec une fréquence accrue sur un jeune vignoble. Un sol bien préparé, et des plants vigoureux et en bonne santé, vont permettre un enracinement rapide et profond. La réussite des premières années va ainsi conditionner la qualité et la durabilité future du vignoble. La logique du monde vivant est inexorable même quand on construit des rêves.