Vendanges Vertes chez Michel GassierIl est temps d’alléger la charge de nos vignobles. Cette opération est aussi appellée «vendanges vertes». Idéalement, elle doit se passer autour de la «véraison» (le moment ou le raisin change de couleur et les vignes cessent de croître – on parlera prochainement) Mais puisque c’est un long processus, nous devons commencer un peu plus tôt pour terminer un peu plus tard. En ce moment nous nous concentrons sur les vignes qui ont cessé de pousser ou sont sur le point de le faire pour éviter les phénomènes de compensation.

En effet lorsque la vigne est en pousse active, l’allègement de la charge se traduit par un grossissement excessif des baies restantes, donnant des raisins plus dilués. Voici une parcelle de vieilles vignes de Syrah qui est destinée à nous donner Nostre Païs. Il s’agit d’une syrah, aux tanins très soyeux, dans un registre de finesse et d’équilibre beaucoup plus que de puissance. Afin d’atteindre ces résultats, nous avons besoin d’un rendement très limité. Donc, nous avons ajusté manuellement la charge à une grappe par pampre (ce qui donne en moyenne huit grappes par cep).

Le travail exige beaucoup de concentration car nous ne voulons pas que les grappes se touchent, et nous voulons aussi donner la préférence à la grappe inferieur car mieux alimentée et murissant plus tôt. De plus nous coupons les ailes (ramifications) de toute grappe qui serait un peu trop grosse. Cette procédure est cruciale dans la réalisation des vins que nous voulons faire et il nous faudra environ trois semaines pour passer la totalité du vignoble.